Les murmures des murs (2)

Nous continuons la découverte de quelques murs peints. Je suis toujours admirative du travail de l’artiste qui travaille le nez sur le mur pour nous offrir un tableau gigantesque qui s’apprécie de loin.
C’est vraiment une belle performance qui force le respect je trouve ://hat1//:.

Les 4 premiers se trouvent à Barcelone, les 5 suivants à Berlin et le dernier au Québec.

 

DSCN1015 (2) (Copier)DSCN1526 (2) (Copier)DSCN1553 (2) (Copier)DSCN1684 (2) (Copier)DSCN3103 (2) (Copier)DSCN3315 (2) (Copier)DSCN3318 (2) (Copier)DSCN3319 (2) (Copier)DSCN3335 (2) (Copier)DSCN3353 (2) (Copier)P1020644 (2) (Copier)

Ci-dessous la fresque “Métamorphose” de Lucien Gilson, dit Noir artist, en cours de réalisation à Liège.

DSCN4529 (2) (Copier)DSCN4531 (2) (Copier)DSCN4535 (2) (Copier)

Lucien Gilson s’est surtout fait connaître en réalisant une fresque  en l’honneur de David Bowie lors de la sortie de l’album Black Star.

Si vous aimez le style, je vous conseille également de passer par Bruxelles et de vous balader le long du parcours des BD murales qui jalonnent la ville. C’est un ravissement pour les yeux.

 

 

Continuer la lecture Les murmures des murs (2)

Les murmures des murs…

Les murs nous racontent parfois de belles histoires…ou de moins belles. Pour commencer en douceur et par les belles histoires, je vous emmène cette fois à Mont-Joli, auto-proclamée capitale des murs peints au Québec.

P1040079 (2) (Copier)P1040080 (2) (Copier)P1040081 (2) (Copier)P1040082 (2) (Copier)P1040083 (2) (Copier)P1040087 (2) (Copier)P1040088 (2) (Copier)P1040089 (2) (Copier)P1040090 (2) (Copier)P1040091 (2) (Copier)P1040093 (2) (Copier)P1040094 (2) (Copier)P1040096 (2) (Copier)

J’espère que la petite promenade vous a plu.

Mais quand on parle de mur, il est difficile d’éviter de parler du Mur, celui de la honte, celui de Berlin…

C’est là que je vous emmènerai bientôt pour vous donner à voir les vestiges du mur certes mais aussi et surtout vous montrer à quel point Berlin est une très belle ville, dynamique, culturelle, accueillante, moderne…bref, il faut y aller pour juger 

Continuer la lecture Les murmures des murs…

La maison de Gunter Grass à Lübeck

Décédé à Lübeck il y a un peu plus d’un an, l’écrivain Günter Grass, prix Nobel de littérature 1999, est surtout connu pour son roman Le tambour, métaphore de l’Allemagne nazie, d’où a été tiré le film du même nom.

Mais loin de se cantonner à la seule écriture, il s’exprimait également par le dessin, la gravure et la sculpture. Dans cette maison de Lübeck sont rassemblés la plupart de ses manuscrits, des dessins, des œuvres gravées et des travaux de sculpture dont, dans le petit jardin qui la précède, une grande main tenant un poisson.

 

Nous quitterons Lübeck avec la statue du sympathique petit diable de Rolf Goerler devant l’église Sainte-Marie.

DSCN0192 (Copier)


Suivant la légende, quand les premières pierres de Sainte-Marie ont été posées, le diable croyait que cette construction serait un bar à vin. L’idée lui plaisait parce que de nombreuses âmes avaient trouvé le chemin vers lui après avoir fréquenté un tel endroit. Il s’est donc mêlé à la foule et a commencé à aider les travailleurs. Pas étonnant que cette construction grandisse de plus en plus haut à une vitesse folle. Mais un jour le diable s’est rendu compte de ce que serait réellement la construction. Plein de colère, il attrapa un énorme rocher pour briser les murs qui tenaient déjà debout. Il volait juste tout près dans les airs quand un hardi compagnon lui cria: “Stop M. le diable! Laissez ce qui a déjà été construit! Pour vous nous construirons un bar à vin juste ici dans le voisinage!”. Le diable approuvait totalement cette idée. Il laissa tomber le rocher à côté du mur, où il se trouve encore de nos jours. On peut toujours voir les griffes du diable sur la pierre. Et, juste en face de l’église, les travailleurs ont construit la cave à vin de l’Hôtel de ville.

A vot’ santé m’sieurs-dames 😋

Continuer la lecture La maison de Gunter Grass à Lübeck

Un petit tour du côté de Dinant (B)

Connaissez-vous Dinant, petite ville des Ardennes belges, élue récemment parmi les Joyaux  du tourisme européen en compagnies d’autres villes prestigieuses?
Dinant,  mise à sac par les troupes bourguignonnes en août 1466, organise cette année sonannée médiévale”

Mais Dinant  c’est, avant toute chose, la patrie d’Adolphe Sax, l’inventeur du saxophone.
Si vous souhaitez marcher sur les traces de ce facteur d’instruments de musique belge, le mieux est de suivre le parcours de Sax and the city pour ne rien rater.

A quoi bon fréquenter Platon, quand un saxophone peut aussi bien nous faire entrevoir un autre monde ?    Cioran

Le 5 mai prochain (jeudi de l’Ascension) aura lieu le baptême du géant Sax, certainement une belle occasion de découvrir la ville de manière festive.

Et si vous êtes sportif, la grotte touristique “La Merveilleuse“, parmi  les plus belles d’Europe, vous enchantera à coup sûr.

Une autre spécialité incontournable de Dinant c’est la couque que les gourmands goûteront sans faute!

Et comme vous aurez probablement très soif après ces visites, l’Abbaye de Leffe veillera à vous désaltérer agréablement, j’en suis certaine, j’ai essayé encore et encore et… http://i65.servimg.com/u/f65/11/45/99/43/th/biere10.gif

Ci-dessous, la Collégiale de Dinant et le rocher Bayard

Sur le pont se trouve une vingtaine de grands saxophones décorés en hommage au plus illustre des Dinantais

 

A Dinant on verra aussi une statue du Lieutenant Charles De Gaulle (il n’était pas encore général) qui s’est illustré en 1914 lors de la Bataille de Dinant.

Je vous l’avais dit, après tout ça une petite mousse vous rafraîchira 😉

Continuer la lecture Un petit tour du côté de Dinant (B)

Les hommes aux tomates…

 Meuh non, je ne suis pas cannibale, je compte simplement vous parler des hommes automates! Mais si, vous savez, ces courageux qui se griment et se parent de tenues élaborées puis restent le plus immobile possible pendant des heures en espérant que les passants leurs donneront quelques pièces…

Je trouve souvent leur démarche de “statue vivante” très artistique et je les admire de rester sans bouger quelle que soit la température extérieure.

Et puis, l’homme a pendant longtemps cherché à fabriquer des automates qui l’imiteraient, c’est donc un juste retour des choses que maintenant des hommes imitent des automates non?

Voici quelques-unes de mes rencontres de ce type

 

 

 

 

 

Tous n’exercent pas leur art dans la rue, certains deviennent célèbres comme les Frères Taquin dont je vous invite à regarder quelques vidéos.

Message personnel pour Géhem: si tu passes par ici, je pense que les hommes aux tomates s’accommoderaient bien de ce que l’homme aura dit, qu’en penses-tu ?

Continuer la lecture Les hommes aux tomates…

Je vous emmène à Metz…

…oui je sais c’était hier dimanche jour de messe 😉 mais aujourd’hui c’est le Centre Pompidou que je souhaite vous faire découvrir.

Le chameau en coquille de moules à l’entrée, surprenant!

Le style de Giacometi
La lecture (Fernand Léger)
Bon ben pour le coup, j’ai oublié le nom de l’auteur… si quelqu’un peut m’aider, ça me fera plaisir 
A gauche Kandinski “Accord réciproque” – A droite Pablo Picasso  “L’Aubade”
Jeux de miroirs
Vue sur l’extérieur

C’est vraiment un chouette musée où nous retournerons certainement un jour…

Je vous emmènerai une prochaine fois faire un tour dans la ville.

Continuer la lecture Je vous emmène à Metz…

Consoles, gargouilles et drôles de bouilles

J’aime beaucoup  photographier tout ce qui ressemble à une face,  qu’elle soit humaine ou animale. Je trouve ça aussi intéressant qu’amusant à immortaliser.

Ces “faces” se trouvent sur des façades de maisons ou d’églises, sur des meubles anciens, sous des charpentes,…

Elles servent de console à des colonnes, d’évacuation des eaux de pluie ou simplement de décoration mais elles ne me laissent jamais indifférente.

Elles expriment parfois la peur, la souffrance, la débauche, la joie ou la souplesse 😉

Celles que je partage ci-dessous se trouvent réellement dans différents endroits, villes ou pays, d’Europe ou d’ailleurs.

 

 

Continuer la lecture Consoles, gargouilles et drôles de bouilles

Si on chantait?

Une petite parenthèse: en ce 21 mars, je voudrais d’abord saluer l’arrivée du printemps .
Le soleil n’est pas encore tout à fait là…mais on y croit!

tulips_with_sun_lg_clr_big

Tout le monde connait Charles Aznavour bien sûr mais connaissez-vous également Vincent Baguian, un autre chanteur arménien ?
Pour ma part je l’ai découvert dans une petite salle parisienne très conviviale l’Européen.

Ci-dessous, une photo souvenir de cette très belle soirée.  

668345

J’aime beaucoup ce chanteur à textes et à l’humour parfois corrosif, parfois tendre parce que ses chansons racontent  une vraie histoire  et c’est ce que j’apprécie le plus chez lui.
Les jeux de mots sont bien présents également, bref, j’espère que vous prendrez autant de plaisir que moi à l’écouter.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=UROQMeHoJIg&w=420&h=315]

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=7pfiXqKqTEA&w=420&h=315]

 

Continuer la lecture Si on chantait?

Jean-Michel Folon (1)

J’ignore si vous connaissez Jean-Michel Folon, cet artiste belge que vous avez peut-être vu dans le film très touchant de Yannick Bellon “L’amour nu” ? Bien sûr je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître 😉 puisque le film date de 1981…

Malgré  cela, ce n’est pas par ses quelques rôles de comédien qu’il a acquis une certaine célébrité mais plutôt par ses talents d’artiste.

C’est en 2000 que  l’artiste imagine de rassembler un grand nombre de ses oeuvres en un seul lieu. La Fondation Folon prend corps dans la ferme du château de La Hulpe en Belgique.

C’est un lieu que l’on visite avec plaisir, étonnement et admiration.

Le château de La Hulpe vu à travers une œuvre de l’artiste

Si une balade dans ce parc vous tente, je vous invite à me suivre en cliquant

Continuer la lecture Jean-Michel Folon (1)