Voyage, voyage: la Bastide d’Armagnac

Aujourd’hui je vous emmène dans les Landes (Sud-Ouest de la France) visiter la charmante commune médiévale de la Bastide d’Armagnac.

Pour y arriver, nous passons à proximité de la tour de Moncalou que nous ne manquons pas d’escalader jusqu’en haut d’où nous jouissons d’un panorama étourdissant. Cette tour culmine à 23 mètres au-dessus des coteaux du Ceou.

En bas de la tour
Nous jouissons là-haut d’un panorama à 360°
Une table d’orientation réalisée par Danièle Godard, graphiste à Périgueux

Nous poursuivons la route vers notre but et passons dans d’autres beaux endroits.

Monpazier
Lougratte
Monbahus
Le monument de la vierge, sur un ancien moulin

Mais la butte qui surplombe Monbahus n’a pas connu qu’un seul moulin. Il y a 400 ans existaient sur ce lieu quatre moulins. Pendant plus de 200 ans la montée vers la butte des moulins a connu une intense activité avec un va et vient important d’hommes et d’animaux transportant les sacs vers les moulins. Aujourd’hui ce sont les touristes qui empruntent le même chemin, certains à pied (la cote est un peu rude) d’autres en voiture (c’est possible). Amoureux de beaux paysages faites un détour par Monbahus pour admirer ce magnifique point de vue. (source)

Nous arrivons enfin à la Bastide d’Armagnac (XIIIe siècle), ses très belles façades anciennes, la place royale, l’imposant clocher fortifié.

La place Royale

Le roi Henri IV aimait se rendre à La Bastide où il résidait dans une maison donnant sur la place Royale. C’est cette place qui l’aurait inspiré pour la création de la place des Vosges à Paris.

 

Et si vous ressentez vous aussi le charme de ce lieu, il reste d’anciennes habitations où vous installer… ;-)

Continuer la lectureVoyage, voyage: la Bastide d’Armagnac

Voyage, voyage: l’île de beauté (3), Murato, Sorio, Lozari, l’Île Rousse, La Pietra, Corbara, Aléria

Nous continuons notre découverte de la Corse avec, pour débuter, cette église que je trouve très spéciale et très belle: Saint-Michel de Murato, édifiée en 1140 alors que la Corse était gouvernée par Pise, elle a été consacrée en 1283.

Elle est construite en blocs calcaires (blancs) et en blocs de serpentine (verdâtres).

DSCN1728 (2) (Copier)DSCN1733 (2) (Copier)DSCN1734 (2) (Copier)

Isolé à 475 mètres d’altitude, cet édifice roman de style pisan est daté du XIIème siècle (vers 1140). La légende veut qu’il ait été bâti par des anges en une nuit : Elle était stratégiquement située pour servir de point de rassemblement pour les populations environnantes isolées. 

Le charme de Saint Michel tient autant à sa grâce et à son équilibre qu’au choix de son implantation sur un site enchanteur (Le site de Lourinion est signalé sur la carte de la Corse dessinée par le cartographe et astrologue grec d’Alexandrie Ptolémée, vers 150.). En 1839, Mérimée évoquait Saint-Michel (San Michele di Muratu) comme « la plus élégante et la plus jolie église qu’il ait vu en Corse ».

En 1855, le clocher porche fut rehaussé par Achille Murati – petit fils du lieutenant de Pascal Paoli à la demande de la population qui désirait mieux entendre la cloche)

Mais ce qui frappe d’emblée dans cette édifice religieux, c’est sa polychromie : la serpentine (ou chloritite) de la rivière du Bevincu se détache avantageusement sur la pierre calcaire de Saint-Florent. Cette église romane jouit en outre d’une ornementation extérieure foisonnante : Chapiteaux gravés, modillons sculptés, minutieux travail d’encadrement des fenêtres meurtrières (source)

DSCN1749 (2) (Copier)

Ci-dessus, une des nombreuses croix aux quatre vents présentes en Corse. La Corse est balayée par 7 vents qui viennent des 4 points cardinaux. Ils portent les noms de rêve d’Orient et sont généralement paisibles même s’il leur arrive parfois de se déchaîner…

  • le Libecciu, vient du Sud-Ouest ou de l’Ouest et peut-être très violent, allant même jusqu’à déraciner des arbres!
  • la Tramuntana,souffle du Nord et apporte le froid en hiver,
  • le Mistral vient du continent, de la vallée du Rhône. Il est sec en été, humide en hiver tout comme le Sirocco qui souffle du Sud-Est et peut apporter la pluie sur la moitié orientale,
  • la Gricale, vient du Nord-Est et ne concerne que la face orientale de l’île,
  • la Ponenté, souffle de l’Ouest et est accompagné de perturbations,
  • le Levante vient de l’Est, plus ou moins violemment et apporte les nuages. Il peut s’accompagner de pluie et rend la mer houleuse.

(Inspiré librement d’un panneau installé sur place par Histoires de pierres et d’eau)

DSCN1752 (2) (Copier)

DSCN1755 (2) (Copier)
Sorio

DSCN1767 (2) (Copier)

DSCN1770 (2) (Copier)
Voyez-vous la route qui serpente dans la montagne?

DSCN1773 (2) (Copier)

DSCN1781 (2) (Copier)
Le gris des rochers de la Haute-Corse sur la D81
DSCN1782 (2) (Copier)
La plage de Lozari, à 7 km de l’Île Rousse
DSCN1787 (2) (Copier)
Le marché couvert de l’Île Rousse
DSCN1790 (2) (Copier)
Le phare de la Pietra
DSCN1798 (2) (Copier)
On devine à droite la tour génoise en ruines
DSCN1806 (2) (Copier)
Presqu’île de la Pietra
DSCN1809 (2) (Copier)
Les rochers n’ont plus la même couleur grise…
DSCN1817 (2) (Copier)
Les ruines de la tour génoise de la presqu’île
DSCN1831 (2) (Copier)
Corbara, en Ballagne
DSCN1832 (2) (Copier)
L’église de l’Annonciation
DSCN1834 (2) (Copier)
Le parvis est entièrement réalisé en galets de différentes couleurs
DSCN1838 (2) (Copier)
Dans le village de Corbara…
DSCN1839 (2) (Copier)
Une très belle découverte: le musée privé de Guy Savelli à Corbara, à ne rater sous aucun prétexte! L’homme est un passionné…

Poursuivons notre route jusqu’à Aleria où nous nous baladons un moment à la découverte de l’endroit.

DSCN1858 (2) (Copier)
Je m’arrête un instant devant la majesté de cette porte massive
DSCN1860 (2) (Copier)
Le fort de Matra

DSCN1861 (2) (Copier)

DSCN1870 (2) (Copier)
Un angle du toit du fort de Matra à Aléria

Après cette dernière photo de l’église, nous quitterons Aléria pour nous rendre  à Bonifaccio (dans le prochain article sur la Corse)

DSCN1873 (2) (Copier)
Le clocher de l’église Saint-Marcel
Continuer la lectureVoyage, voyage: l’île de beauté (3), Murato, Sorio, Lozari, l’Île Rousse, La Pietra, Corbara, Aléria

Voyage, voyage: l’île de beauté (2) Canari, Olmeta di Tuda, Corte, Saint-Florent, Oletta

DSCN1597 (2) (Copier)

Nous poursuivons notre découverte de la Corse cette fois du côté de Canari où nous voyons ces étonnantes plages de couleur peu habituelle, heureusement qu’il y a un panneau explicatif.

DSCN1578 (2) (Copier)DSCN1579 (2) (Copier)DSCN1581 (2) (Copier)

DSCN1586 (2) (Copier)
J’aime beaucoup ces ânes avec une croix brune sur le dos
DSCN1592 (2) (Copier)
Olmeta di Tuda
DSCN1596 (2) (Copier)
Corte
DSCN1602 (2) (Copier)
Corte
DSCN1617 (2) (Copier)
La citadelle de Corte

DSCN1624 (2) (Copier)

DSCN1627 (2) (Copier)
Une étonnante tour triangulaire, ce qui est assez rare
DSCN1630 (2) (Copier)
Un peu partout en Corse, on rencontre des statues de Pascal Paoli, figure emblématique de la fondation de l’identité corse
DSCN1639 (2) (Copier)
Dans cette maison sont nés Joseph Napoléon Bonaparte, roi de Naples et d’Espagne et Jean-Thomas Arrighi de Casanova,  duc de Padoue

DSCN1650 (2) (Copier)DSCN1654 (2) (Copier)

DSCN1664 (2) (Copier)
Saint-Florent

DSCN1667 (2) (Copier)DSCN1669 (2) (Copier)

DSCN1676 (2) (Copier)
Saint-Florent
DSCN1682 (2) (Copier)
Saint-Florent
DSCN1706 (2) (Copier)
Oletta: l’église Saint-André

DSCN1717 (2) (Copier)

DSCN1724 (2) (Copier)
Musée d’art sacré d’Oleta

DSCN1725 (2) (Copier)

Ceci est loin de clôturer les photos sur la Corse, ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle Île de beauté…

Continuer la lectureVoyage, voyage: l’île de beauté (2) Canari, Olmeta di Tuda, Corte, Saint-Florent, Oletta

Voyage, voyage: l’île de beauté (1) Patrimonio, Cap corse, Centuri, Pino, Ogliastro

Et si je vous proposais aujourd’hui une petite balade en Corse? ça vous dit? c’est parti alors…

DSCN1438 (2) (Copier)

DSCN1440 (2) (Copier)

DSCN1442 (2) (Copier)
Patrimonio
DSCN1462 (2) (Copier)
Torra d’Erbalunga

DSCN1469 (2) (Copier)DSCN1474 (2) (Copier)DSCN1475 (2) (Copier)

IMG_0417 (2) (Copier)
Brève rencontre

DSCN1481 (2) (Copier)DSCN1490 (2) (Copier)

DSCN1489 (2) (Copier)

DSCN1500 (2) (Copier)

DSCN1506 (2) (Copier)
Le moulin Mattéi au Cap corse, en face de l’île de la Giraglia

DSCN1510 (2) (Copier)DSCN1504 (2) (Copier)

DSCN1520 (2) (Copier)
Un crucifix qui me plaît beaucoup: le christ y est remplacé par un bois noueux
DSCN1523 (2) (Copier)
Centuri

DSCN1525 (2) (Copier)

DSCN1528 (2) (Copier)
Ce lavoir, à la Riviera du Ponant, est très bien conservé, juste comme je les aime 
DSCN1530 (2) (Copier)
Centuri
DSCN1535 (2) (Copier)
Pino
DSCN1538 (2) (Copier)
Quelque part en Corse sur la D80…

DSCN1545 (2) (Copier)DSCN1546-PANO (2) (Copier)DSCN1551 (2) (Copier)

DSCN1556 (2) (Copier)
Ogliastro. Cette bicoque m’a directement rappelé l’excellent film Au cul du loup.
DSCN1571 (2) (Copier)
Torra di Nonza
DSCN1575 (2) (Copier)
Et c’est déjà la fin de cette première belle journée…
Continuer la lectureVoyage, voyage: l’île de beauté (1) Patrimonio, Cap corse, Centuri, Pino, Ogliastro

Le Maroc que j’aime…

 

Les temps sont troubles et les attentats surgissent un peu partout autour de nous mais je n’aime pas les amalgames et, en ce qui me concerne, je continue à penser que le Maroc est un pays formidablement accueillant. Comme dit Almanito, je ne vais pas pour y faire ma mue mais plutôt pour rencontrer une autre culture, d’autres habitudes et réfléchir à mon quotidien en comparaison de celui de ceux qui vivent ailleurs. Dans un respect mutuel, évidemment, et tout se passe bien.

Bien sûr dans les grandes villes on est sollicité, on est vu comme un portefeuille ambulant qui se rempli tout seul mais, avec humour, je m’en sors toujours bien même si les autochtones disent en riant à ma moitié que “elle est dure en affaire ta gazelle”.

Mais assez de blabla, passons aux choses sérieuses: les photos ramenées de là-bas.

Bon, c’est vrai que je n’ai pas changé de dentiste, même si là-bas on peut essayer les prothèses et les acheter en seconde…bouche ;-)

Je n’ai pas dû aller à la téléboutique ni à l’auto-école et l’étalage du plombier m’a fait espérer ne pas avoir de problèmes de cet ordre. Par contre j’ai fait réparer mes chaussures impeccablement et pour trois fois rien 
Leurs artisans sont imbattables!

On trouve toutes sortes de vendeurs dans les rues mais la “vitrine” de l’apothicaire m’a laissée un peu perplexe… J’aurais peut-être dû y entrer pour voir…

Et puis nous sommes partis vers l’Atlas et, croyez-moi, en plein mois de juin, alors qu’il fait vraiment très chaud, croiser ces panneaux, ça interpelle 

Vu(es) en chemin  

DSCN2017 (2) (Copier)

DSCN2062 (2) (Copier)

DSCN2067 (2) (Copier)        Les “doigts de singe”  dans les gorges du Dadès

Notre expédition n’a pas été beaucoup plus loin cette fois-là pour des raisons de santé mais je pour  retourner un jour goûter à l’accueil, au confort et surtout aux petits plats mijotés du riad des Vieilles charrues

Continuer la lectureLe Maroc que j’aime…