Voyage, voyage: le Pays Basque (13), Garris

Garris est une très ancienne bourgade d’environ 300 habitants située en Basse-Navarre.

Chaque année, une foire traditionnelle aux animaux a lieu sur la grande place de Garris: on peut y trouver le 31 juillet, les équidés dont bien sûr les fameux pottoks (les petits chevaux basques) et le 1er août les bovins.

Dans la “Nouvelle toponymie basque”, Jean-Baptiste Orpustan indique que Garris signifie “arrête rocheuse”.

Le panneau explicatif devant le bâtiment nous informe sur l’usage de cette construction massive.

Ci-dessous, quelques maisons typiques de Garris.

L’église Saint-Félix

L’église paroissiale Saint-Félix voit ses murs changer au fil de l’histoire agitée de Garris. Elle demeure par sa permanence un symbole de cette ville autrefois connue dans la région pour être un bastion catholique.

Un siècle après sa construction, au XIe siècle, l’église est vendue à l’abbaye de Sorde par les deux seigneurs qui en sont propriétaires.
Figure de proue du catholicisme dans la région, Garris n’est pas épargnée par les guerres de Religion et l’église est détruite en 1569. Sa reconstruction au XVIIe siècle est la première d’une longue série, puisque l’église est de nouveau dévastée par la Révolution.
Deux périodes de travaux jalonnent ensuite le XIXe siècle. Les dernières traces d’exactions révolutionnaires s’effacent entre 1824 et 1826 et le retable est déplacé dans le porche. Entre 1887 et 1891, un projet plus ambitieux voit le jour, qui prévoit une reconstruction totale du bâtiment. Celui-ci se résume finalement à l’ajout d’une abside ogivale et à la transformation du chevet.
L’église Saint-Félix de Garris présente aujourd’hui une allure basque typique, avec son fronton surmonté d’un clocher-porche (Source disparue du web).

Continuer la lectureVoyage, voyage: le Pays Basque (13), Garris

Balade hivernale (2): Schleiden, Blankenheim, Wirft et Adenau (Allemagne)

Je vous avais promis une suite et la voilà. Nous avons poursuivi notre balade dans l’Allemagne voisine, sans trop nous écarter de la Belgique et découvert ainsi quelques beaux coins.

Comme pour la première partie de la balade, je vous invite à cliquer

ici

et à vous laisser emmener… 

Nous partons parfois avec une petite idée de la région qu’on souhaite découvrir, on pointe quelques noms sur une carte puis on se laisse guider par le GPS   en évitant toujours les autoroutes et en choisissant même quelquefois le chemin le plus court dans les options. Parfois, ça nous joue des blagues mais souvent ça nous permet d’arriver dans des endroits où nous ne serions jamais passés par hasard. Ensuite, c’est l’ambiance du lieu ou un bâtiment qui nous interpelle et nous invite à quitter la voiture pour découvrir de plus près ce qui est offert à notre regard et les surprises sont souvent bonnes.

Une entrée de ville par une “porte” à l’ancienne annonce généralement une ville médiévale comme celle que vous découvrirez dans la 3ème et dernière partie de la balade hivernale en Allemagne…si vous le voulez bien sûr…

Continuer la lectureBalade hivernale (2): Schleiden, Blankenheim, Wirft et Adenau (Allemagne)

Le Rhin romantique et la légende de la Lorelei

Il y a quelque temps je vous ai montré le château de Stolzenfens mais le Rhin romantique comporte bien d’autres merveilles. Je vais en partager quelques autres aujourd’hui et vous raconter l’histoire de la Lorelei.

La journée s’annonce intéressante puisque nous voyons cette première construction médiévale (que je ne suis pas arrivée à identifier  mais si quelqu’un peut me renseigner, ça m’intéresse) qui ne sera pas la dernière.

Nous voyons ensuite le château de Stahleck , un château fort du 12 ème siècle qui a subi bien des dégâts au fil du temps.

Wikipédia nous apprend que:

À partir de 1925, le château a été restauré sur les soubassements pour devenir une auberge de jeunesse. Sous le Troisième Reich le château a été transformé en camp de rééducation pour la jeunesse. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, le château est à nouveau une auberge de jeunesse.

Tout en haut, au milieu des vignes, on aperçoit la forteresse Gutenfels qui domine le Rhin, une centaine de mètres au-dessus de la ville de Kaub, dans le land de Rhénanie-Palatinat.

La station de péage de Pfalzgrafenstein

Construit en 1328 par Louis de Bavière, le château fort Pfalzgrafenstein près de Kaub a servi de station de péage jusqu’en 1866. Pendant l’hiver de 1813/14 le château fort entrait dans l’histoire européenne. C’est ici que le feld-maréchal prusse Blücher a réussi à traverser le Rhin avec son armée, ce qui signifiait le début de la chute de Napoléon. De cet acte témoigne le musée Blücher à Kaub, qui mérite certainement une visite. La traversée à ce château fort jamais détruit sur une île dans le Rhin est une expérience qui vaut la peine (source).

Un autre château,  Schönburg,  qui est devenu un hôtel:

Les  photos suivantes nous montrent la charmante petite ville médiévale  d’Oberwesel .

Ci-dessus: La Ochsenturm (la tour du bœuf) se dresse comme une pointe à l’extrémité nord de la muraille de la ville. Elle montre, comme aucune autre tour, la puissance et la confiance en soi de la ville médiévale de Oberwesel (source).

Tout en haut de la photo (ci-dessous), on aperçoit le château du Katz. Je signale aux amateurs des BD’s de Yoko Tsuno  que ce château et ses environs ont servi de décor pour “L’Orgue du diable 

Et bien sûr nous voyons enfin la statue de la belle Lorelei au pied du rocher!

Lorelei (Loreley, Loreleï ou Lorely) est le nom d’un rocher qui culmine à 132 mètres au-dessus du Rhin à proximité de Sankt Goarshausen (Saint Goarshausen en français) en Allemagne (Rhénanie-Palatinat).
C’est l’endroit le plus étroit du fleuve entre la Suisse et la mer du Nord. L’avancée du rocher réduit d’un quart la largeur du fleuve. Le courant très violent et les nombreux rochers immergés ont causé de nombreux accidents de navigation.
Lorelei est aussi le nom d’une nixe (nymphe de la mythologie germanique) qui attire les navigateurs du Rhin jusqu’à leur perdition par ses chants, comme les sirènes de la mythologie grecque ancienne.
Cette légende de la Lorelei sur son rocher a inspiré de nombreux artistes, dont le poète allemand Heinrich Heine qui écrivit en 1824 l’histoire Die Lore-Ley plus tard mise en musique et popularisée par le compositeur Friedrich Silcher (source).

Je vous invite à vous asseoir confortablement pour lire la légende complète sur Wikipédia, si ce n’est pas encore fait, puis pour regarder la vidéo ci-dessous.

Si vous en voulez encore, vous trouverez ici des informations détaillées sur les châteaux situés entre Coblence et Rudesheim.

Continuer la lectureLe Rhin romantique et la légende de la Lorelei

Voyage, voyage: Pays Basque (10), Sare

Sare (Sara en basque), village de près de 2 500 habitants, est classé parmi les “plus beaux villages de France”.

Le village, entouré de montagnes (dont La Rhune à 905m) et enclavé dans la Navarre espagnole avec 32 Km de frontière, est situé à 14 Km de la mer (source).

Deux lieux sont incontournables quand on visite Sare:

1) L’église Saint-Martin

Une des plus belles églises du Labourd, située au coeur du village. L’église Saint Martin a été rehaussée au XVIIème siècle sous la cure d’Axular. Majestueuse avec sa tour à cinq étages, et à ses pieds l’ancien cimetière. A l’intérieur, trois étages de galeries en chêne sculpté, et leurs balustres en bois tourné.
Le cadran solaire porte l’inscription : Oren guziek dute gizona kolpatzen azkenekoak du hobirat egortzen (toutes les heures blessent l’homme, la dernière l’envoie au tombeau).(source)

 

2) Galtzada (voie médiévale)

La voie médiévale traverse Sare du Nord (Saint Jean de Luz) vers le Sud (Frontière : Zugarramurdi – Navarre). Autrefois, route incontournable pour accéder chez nos voisins; Aujourd’hui, sentier de loisir où démarrent de nombreuses randonnées en boucle pour découvrir la commune et les alentours. (source)

Continuer la lectureVoyage, voyage: Pays Basque (10), Sare

Voyage, voyage: Pays Basque (9), Zugarramurdi

Bon, je m’étais un peu égarée dans d’autres endroits bien plaisants en période de fête mais je vais cette fois vous emmener à nouveau dans ma région préférée de France. J’ai nommé, le Pays Basque évidemment.

Je vous ai déjà montré différents endroits de la région mais cette fois nous allons changer carrément de style puisque je souhaite vous faire découvrir la “grotte des sorcières” qui nous fait traverser la frontière franco-espagnole, mine de rien, en marchant au milieu des rochers.

La Grotte est un impressionnant tunnel karstique où la nature et la mythologie se retrouvent. Ici se tenaient des fêtes et rituels pour rendre hommage aux forces de la nature, autant de célébrations que l’Inquisition a jugé de culte démoniaque…(source)

Pour y arriver, rien de plus facile puisque il suffit de suivre le sentier du pottok bleu. Pour les distraits, je rappelle que le pottok est une race très ancienne de poney du Pays Basque où on les rencontre souvent en liberté sur les chemins (ne soyez pas étonné si les vrais ne sont pas bleus).

Le parcours commence dans un très bel environnement boisé…

…mais on commence à apercevoir l’entrée de la grotte…

…où tout est mis en place pour nous faciliter la visite sans risque…

…les endroits sombres sont même éclairés pour notre confort…

 

Si vous ne connaissez pas cet endroit mais appréciez les lieux ayant une histoire à raconter, ne ratez surtout pas cette balade agréable dans un site inhabituel.  

Et, si l’histoire des sorcières du Pays Basque vous intéresse, allez vite voir par là: mythologie basque et sorcières

Au cas où vous auriez des craintes, voici quelques méthodes qui m’ont été fournies à Zugarrarmurdi pour éviter les sorcières

  • placer à la porte de la maison une croix faite de deux petites branches de frêne et du laurier béni à côté,
  • si la sorcière est malgré tout entrée dans la maison, jeter une poignée de sel dans l’âtre,
  • si on se trouve face à une sorcière il faut se signer et dire “Puyes” ou tracer une croix avec les deux index et dire “Jésus”,
  • ne pas sortir entre l’angélus du soir et celui du lever du jour.

La légende raconte aussi que, tentant de faire disparaître les sorcières, les habitants de Zugarramurdi allèrent en procession aux grottes un 15 août. Le curé répandit une poignée de moutarde pour que les sorcières disparaissent pendant autant d’années qu’il y avait de grains de moutarde… Apparemment ça a fonctionné puisque depuis on n’en a jamais plus vu! 

Pour continuer dans le même sujet mais puisqu’il est interdit d’y photographier, je vais simplement vous conseiller la visite des grottes d’Isturitz et Oxocelhaya. Pour ma part, j’ai fait cette découverte avec la préhistorienne Aude Labarge il y a déjà quelques années et j’ai trouvé cette plongée dans l’histoire de nos ancêtres fort intéressante.

Pour que vous voyiez un peu de quoi il s’agit, je vous invite à regarder le film ci-dessous.

Continuer la lectureVoyage, voyage: Pays Basque (9), Zugarramurdi

Voyage, voyage: le col de la Pierre-Saint-Martin (F)

J’aime la montagne, toutes les montagnes même. Je ne pratique pas l’alpinisme et j’effectue beaucoup moins qu’avant des randonnées en montagne mais j’aime en général la grandeur et la beauté des paysages

Un des endroits qui m’a laissé des images très fortes, parce qu’inédites à mes yeux, c’est le col de la Pierre-Saint-Martin dans les Pyrénées quand j’y suis allée il y a une dizaine d’années.

J’ai eu la sensation de me trouver au beau milieu d’un paysage lunaire, comme on peut l’imaginer, un sentiment de solitude et de silence, loin des bruits de la civilisation en tout cas…

Impressionnant et inoubliable comme ressenti, la preuve, 10 ans plus tard, j’y pense encore. Le décor de Heidi mais sans Heidi ni son grand-père!

Mais je n’étais pas encore au bout de mes surprises ce jour-là puisque nous avons eu la curiosité de passer la frontière avec l’Espagne via le Col du Pourtalet et nous sommes arrivés à Formigal, station de ski en pleine expansion à l’époque.

Contrairement aux stations françaises des Alpes où il fait bon se promener et randonner en été, là j’ai eu l’impression que nous étions les deux seuls survivants d’une horrible guerre bactériologique: pas une âme dans les bâtiments dont les portes étaient pourtant ouvertes, la désolation des vitrines de magasins semblant avoir été cambriolés et des couloirs sombres où nous nous sommes baladés le coeur un peu serré par l’ambiance sinistre 

Est-ce utile de dire que je n’ai pas fait de photos de cet endroit?
Si vous le connaissez et le trouvez agréable, je suis preneuse de photos sympas…si ça existe en-dehors de la saison de ski…

Heureusement que le passage dans les ventas, comme à chaque fois qu’on va de France en Espagne, m’a rendu le sourire 

C’était vraiment une expérience étrange que je ne regrette absolument pas mais quel bonheur juste après de se retrouver parmi les humains!

Continuer la lectureVoyage, voyage: le col de la Pierre-Saint-Martin (F)

Voyage, voyage: Allemagne, le château de Stolzenfels

Le château de Stolzenfels est un château néo-gothique qui se trouve sur la rive gauche du Rhin non loin de la ville de Coblence.

Sa construction a débuté au 13ème siècle puis il a été détruit au 17ème siècle. Il est resté en ruine pendant 150 ans jusqu’à sa reconstruction au début du 19ème siècle.

img_1836-copier

img_1841-copier

Continuer la lectureVoyage, voyage: Allemagne, le château de Stolzenfels

Voyage, voyage: dans les Pyrénées béarnaises

Aujourd’hui nous allons enfin voir un endroit dont je rêvais depuis longtemps: le cirque de Gavarnie expressif32

Ne venez pas me dire, comme un collègue, que c’est un grand déplacement pour aller voir un cirque 430737,évidemment si on pense à ça cirquec’est sûr que je peux en trouver facilement bien plus près de chez moi…

Il ignorait simplement que le cirque de Gavarnie est un cirque naturel de type glaciaire situé dans le massif montagneux des Pyrénées, sur le territoire de la commune française de Gavarnie, dans le département des Hautes-Pyrénées, en région Occitanie.  

279pyrenees-2-copier
La journée commence bien puisque nous dépassons des chevaux en liberté
280pyrenees-2-copier
Et toujours ces paysages grandioses
282pyrenees-2-copier
Ah ben v’là des vaches en liberté sur la route maintenant
283pont-napoleon-2-copier
Le pont Napoléon
285pyrenees-2-copier
Et toujours ces magnifiques paysages qui nous font sentir humbles devant tant de grandeur
288cascade-gavarnie-2-copier
La cascade du cirque de Gavarnie. Cette cascade est la plus haute de France métropolitaine.

293pyrenees-2-copier

298pyrenees-2-copier

On trouve de l’eau partout lors de cette randonnée mais comme nous avions choisi une belle journée, c’était agréable de pouvoir s’y rafraîchir.

305pyrenees-2-copier
Ce sont des moutons en liberté qui nous barrent la route cette fois.

C’est chouette de rencontrer des animaux qui nous obligent à nous arrêter, nous donnant ainsi l’occasion d’admirer les routes en lacets qui parcourent la montagne.

308pyrenees-2-copier

Ce fut vraiment une très belle journée, inoubliable. J’ai bien fait d’insister pour aller voir ce “cirque“!

Continuer la lectureVoyage, voyage: dans les Pyrénées béarnaises

Voyage, voyage: destination Allemagne

Nous décidons cette fois de partir vers l’Allemagne dans un but bien précis dont je parlerai prochainement.

Comme à chaque fois, la route est l’occasion de faire de jolies découvertes sachant que nous empruntons préférentiellement les itinéraires moins utilisés aux autoroutes et trop grands-routes.

Nous traversons d’abord le Luxembourg où nous apercevons le château de Larochette et de très beaux paysages d’automne, le ton est donné pour la suite.

Poursuivant notre chemin nous traversons le Bas-Rhin (France)  où nous découvrons, avec étonnement, des maisons dont nous n’avions jamais entendu parler et qui sont encastrées dans les rochers.

Les maisons des rochers de Graufthal dateraient du Moyen-Âge…

Ces habitations auraient d’abord été utilisées comme abris puis aménagées en habitations semi-troglodytiques.

Une chose est certaine, il ne faut pas avoir peur que le ciel vous tombe sur la tête quand on a des tonnes de cailloux au-dessus de sa maison siffleyeux

Nos traversons Hochfelden (plaine d’Alsace) où, comme je suis souvent tête en l’air, je remarque ces très belles toitures colorées.

Nous quittons la France pour nous diriger vers notre destination finale dans la Forêt Noire (Allemagne).

L’avantage d’habiter un petit pays assez central c’est qu’on peut partir de Belgique pour aller en Allemagne tout en traversant le Luxembourg et la France. Sympa non?
C’est une des choses qui a le plus étonné un ami québécois qui n’a pas du tout le même rapport aux distances entre deux points d’intérêt.

Et si vous êtes curieux de savoir pourquoi nous voulions  aller à un endroit particulier d’Allemagne en période de Toussaint, repassez par ici tout bientôt et je vous le raconterai , photos à l’appui yeux2

Continuer la lectureVoyage, voyage: destination Allemagne

Voyage, voyage: l’île de beauté (fin)

Cet article sera le dernier  à chanter les louanges de cette île de beauté qu’est la Corse. J’ai mis longtemps à aller voir ce qu’il en était réellement mais je n’ai à aucun moment regretté de l’avoir fait. La nature y est souvent sauvage, comme je l’aime, fleurie, avec des roches incroyables aux couleurs étonnantes. Les routes parcourues et les villes et villages traversés m’ont tous donné l’envie d’en savoir davantage et je croise les doigts pour un jour y retourner approfondir la découvertetelechargement-1

J’espère néanmoins par cette dizaine d’articles vous avoir fait (re)découvrir certains endroits fabuleux. Je vous livre encore quelques photos, déjà empreintes de nostalgie, présentant quelques dernières jolies découvertes en chemin.

Ci-dessous, les fameux porcs corses (Porcu nustrale) qu’on rencontre un peu partout, en enclos ou en liberté totale mais qui servent à fabriquer les charcuteries corses si goûteuses.

Nous laissons les porcs se reposer pour aller voir un endroit moins terre-à-terre, la fameuse cascade appelée Voile de la mariée à Bocognano.

Le chemin qui y mène est escarpé mais agréable malgré tout grâce au chant de la cascade qui devient de plus en plus audible au fur et à mesure qu’on se rapproche.

Et enfin apparaît devant nous cette très belle cascade dont on comprend bien ce qui a justifié son nom.

Une dernière vue sur le paysage au départ de notre chambre d’hôtes, on regrette déjà de devoir partir😥

Et puis, pour finir en beauté, enfin je l’espère ,je vous offre ces quelques fleurs corses

Mais bon, la fin d’un voyage, ouvre la promesse d’autres belles découvertes à venir…

arc en ciel

Continuer la lectureVoyage, voyage: l’île de beauté (fin)