Du côté de chez Ma

Le samedi on joue à illustrer en photo(s) le mot proposé par Ma sur son blog.

Aujourd’hui le mot est grain(s).

J’ai réfléchi, pensé à plusieurs sortes de grains, même mon grain de folie 😂 et les nombreux grains qui nous arrosent bien trop souvent en Belgique mais sans être satisfaite.

Et puis, lasse de tourner en rond comme le moulin à café de mon arrière-grand-mère, j’ai tranché et choisi de faire simple. Ce sera donc du noir et blanc chez moi aujourd’hui.

Je vous propose de voyager entre les grains de sable noirs (volcaniques) de la plage de Vik (Islande) et les grains de sel de l’île de Ré.

Je me réjouis d’aller en juin prochain revoir cette belle plage de Vik mais en attendant l’été, je vous propose d’aller chez Ma voir les photos des autres participant(e)s au défi et je vous souhaite un excellent week-end.

Continuer la lecture Du côté de chez Ma

Invitations à entrer

Ça fait un moment déjà que je n’ai plus partagé d’enseignes ayant attiré mon regard.

Réjouissez-vous braves gens, c’est aujourd’hui que ça arrive 🤩

Vous voyez le bouton ci-dessous? Un petit clic et vous verrez mes trouvailles. Mille excuses si certaines ont déjà été partagées par le passé, je viens seulement de mettre de l’ordre dans toutes ces photos et ne suis pas à l’abri d’une distraction 😏.

Vous êtes quand même gâtés, vous ne devez faire que clic après que j’aie fait clic clac

Continuer la lecture Invitations à entrer

Voyage, voyage: Naarden (NL)

La ville de Naarden, en Hollande septentrionale, est une des cités fortifiées les mieux conservées d’Europe. Ses fortifications en étoile sont impressionnantes et font partie de la Ligne de défense d’Amsterdam : ligne de défense militaire établie comme anneau de protection. Il s’agissait de la principale ligne de défense néerlandaise de 1815 jusqu’en 1940. Les Néerlandais ont ainsi fait de leur ennemi perpétuel, l’eau, un allié de poids.

L’élément principal de défense de la nouvelle ligne d’eau néerlandaise était, comme son nom l’indique, l’eau. Les terres étaient volontairement inondées en temps de guerre pour empêcher l’avancée de l’ennemi. Une couche d’eau de seulement 40 cm de profondeur suffisait à ralentir l’avancée terrestre des soldats, véhicules et chevaux. Par ailleurs, elle n’était pas suffisamment profonde pour naviguer en bateau. En 1870, la ligne d’eau pouvait être inondée en trois semaines grâce à un système ingénieux composé de vannes, de digues et de canaux. (source)

La photo aérienne ci-dessous vous montre la forme assez particulière des fortifications.

Source

Passons maintenant à la découverte de la ville à travers mes photos personnelles. Ce sera possible si vous cliquez juste

J’espère vraiment que la découverte de cet endroit étonnant vous a plu et je vous dis à bientôt pour d’autres découvertes étonnantes de contrées pas si lointaines qu’on le pense.

Continuer la lecture Voyage, voyage: Naarden (NL)

Brick a book 358 ✍🏻

Pas de contrainte en ce lundi mais seulement la photo ci-dessous comme déclencheur d’écriture du blog Brick a book.

©MHL/CH

Je n’en revenais pas! L’émotion me serrait la gorge et tout mon corps était agité de tremblements de joie.

Deux ans déjà que j’étais parti conquérir d’autres horizons pour tenter d’oublier mes déceptions. J’avais perdu mon boulot et ma compagne m’avait lâchement abandonné à peu près en même temps. En somme, l’être vivant que je regretterais le plus en partant c’était mon fidèle compagnon Blacky. J’avais préféré le confier à un couple d’amis, ne sachant pas trop vers quoi je fuyais ni dans quelles conditions j’allais pouvoir me reconstruire…ou pas.

Mon moral était au plus bas quand je posai le pied sur ma terre d’exil en espérant malgré tout repartir à zéro. Je n’avais emporté que peu de souvenirs, souhaitant faire table rase du passé et de ses misères. Seul le souvenir de Blacky s’accrochait encore à ma mémoire et à mon coeur en lambeaux.

Dès que j’eus pris mes marques, je me rendis compte que j’avais trop de temps pour ressasser mes échecs et décidai qu’il me fallait une activité au contact des gens et qui me fatiguerait suffisamment pour chasser au loin mes idées noires. C’est ainsi que je consacrai mes maigres économies au contrat de gérance d’un débit de boisson.

Comme pour garder un lien, même ténu et lointain, avec Blacky, il m’apparut évident d’appeler l’établissement Kaffe Perro Negro. Peu de personnes comprenaient ce choix, certaines pensaient même à un autre sens, mais il me semblai important de garder un fil invisible tendu entre Blacky et moi.

Après quelques mois, mon affaire avait pris son envol, les villageois se regroupaient volontiers chez « le Belge » où ils se trouvaient bien ensemble. L’argent rentrait régulièrement et mes échecs professionnels et sentimentaux me paraissaient bien dérisoires à présent.

En hiver la clientèle se faisait plus rare et je décidai de prendre quelques jours de vacances afin d’aller voir mes amis au bord de la mer. J’étais à peine assis sur le muret que je vis accourir un grand chien fou qui me fit une fête pas possible, sautant, aboyant et me léchant tour à tour. 

Blacky ne m’avait pas oublié lui non plus et la tendresse de nos retrouvailles émouvait visiblement les passants dont certains s’amusaient même à photographier cet instant de pur bonheur!

Et si vous m’accompagniez sur le blog Brick a book pour y lire les autres récits?

Continuer la lecture Brick a book 358 ✍🏻

Du côté de chez Ma

Le samedi je participe au défi de Ma qui est d’illustrer un mot par une ou des photo(s).

Le mot de ce samedi est bouton(s).

Pour commencer, voici le couvercle de ma boîte à boutons.

Et voici ensuite quelques boutons pour enfants qui plaisent toujours parce qu’ils sont rigolos.

Mais évidemment quand on est adulte on choisit des boutons plus jolis. Ceux-ci sont artisanaux et proviennent d’un marché d’artisans  potiers.

Et pour terminer, parce que j’adore les plantes en général et en particulier les orchidées, voici quelques boutons, promesses de fleurs dans mon salon.

Et chez vous, ils sont comment les boutons? Pour en voir de toutes les couleurs, courez vite chez Ma, il devrait y avoir de la variété!

Continuer la lecture Du côté de chez Ma

Toit, toi mon toit

Un petit tour de tête en l’air ça vous dit? Pas de prise de tête, pas besoin de réfléchir, juste regarder et, pour vous, même pas besoin de lever la tête.

Alors on dit merci qui? 🤭

Continuer la lecture Toit, toi mon toit

Voyage, voyage: Stuttgart (D)

On repart en Allemagne pour cette nouvelle découverte mais on change de ville pour aller découvrir Stuttgart. La sixième plus grande ville d’Allemagne se trouve au sud du pays.

Les armes parlantes du blason reflètent l’origine du nom « Stuttgart ». Le nom dans le vieux haut-allemand était « stuotgarten », avec « stuot » qui signifie la jument. Le terme du vieux haut-allemand « garten » fait quant à lui référence à l’importante étendue de la zone où a eu lieu le peuplement initial.
Le centre du logo de la société automobile Porsche présente une version modifiée des armoiries de Stuttgart (source)

Vous l’avez compris, j’aime beaucoup les villes allemandes et j’y prends de nombreuses photos de bâtiments anciens mais également d’édifices modernes. Pour voir une sélection de ces clichés, il suffit de 

J’espère que la balade dans cette grande ville où on peut aussi se promener dans la nature vous aura plu autant qu’à moi.

Si vous le souhaitez, vous pourrez bientôt me suivre à nouveau  pour découvrir un autre endroit d’Europe 👍

Continuer la lecture Voyage, voyage: Stuttgart (D)

Brick a book 357 ✍🏻

Le lundi c’est l’exercice d’écriture proposé par l’atelier en ligne Brick a book. Cette semaine, c’est la photo ci-dessous avec comme thème imposé la géographie qui sert de déclencheur d’écriture.

©MLN / CH

J’étais là, debout, submergée par l’émotion. Il y avait si longtemps que je m’étais moi-même assise sur ces bancs de bois inconfortables. Sur les tablettes des pupitres il y avait juste un trou pour y déposer l’encrier dans lequel nous trempions prudemment nos plumes Ballon. La crainte du pâté d’encre bleue pâle sur nos cahiers de papier un peu jaune n’était jamais bien loin.

Le bureau de la maîtresse était bien là lui aussi, surélevé pour marquer sa supériorité. On la respectait, elle nous faisait un peu peur quand elle élevait la voix mais on l’aimait aussi pour tout ce qu’elle nous apprenait.

Dans cette classe reconstituée à l’ancienne, mes yeux étaient rivés sur les grandes cartes colorées pendues au mur. Je me souviens que « Mademoiselle Marie » se tenait devant quand elle nous montrait avec une baguette l’emplacement de tel ou tel pays. Un jour elle nous avait fait étudier par coeur toutes les capitales des pays apparaissant sur ces cartes géantes. Un vrai cauchemar de retenir tous ces noms et de bien les situer en plus! Et pourtant… En avais-je rêvé de ces pays lointains où je pensais ne jamais me rendre. Nous étudiions aussi dans un grand atlas et nous apprenions les ressources de chaque pays, un par un.

Était-ce ces leçons qui me passionnaient déjà qui avaient fait de moi celle que je suis devenue? Peut-être un peu si j’en jugeais au degré d’émotion ressenti aujourd’hui devant ces planisphères.

L’eau avait coulé sous les ponts et, si j’étais invitée aujourd’hui à l’inauguration de cette classe du souvenir, c’est que j’avais fait mon chemin. Contrairement à ce que je pensais à l’époque, j’avais séjourné dans presque tous ces pays et même dans d’autres, plus lointains, qui n’apparaissaient pas sur ces cartes scolaires de ma jeunesse.

Mes études de journalisme s’étaient combinées à merveille avec ma passion de la découverte d’autres pays et d’autres cultures. J’étais rapidement devenue celle qu’on envoyait un peu partout pour y faire des reportages en direct, toujours bien en phase avec la vraie vie sur place. Mes nombreux voyages m’avaient donné l’occasion de réaliser des reportages moins formels et beaucoup plus personnels. Les spectateurs se pressaient nombreux dans des salles de projection pour m’écouter commenter, en direct, les films réalisés dans des contrées souvent peu connues du grand public.

J’avais un peu le tournis dans cette classe où tout avait commencé par de simples cartes de géographie suspendues au mur…

Et vous que vous inspire cette photo? Si vous souhaitez savoir ce qu’elle a inspiré aux autres participant(e)s, je vous invite à aller voir sur le blog Brick a book. Vous aurez probablement quelques belles surprises.

Continuer la lecture Brick a book 357 ✍🏻

Du côté de chez Ma

Le samedi Ma nous propose d’illustrer un mot en photo(s) et aujourd’hui c’est le mot bulle(s).

Je me souviens que j’ai déjà illustré ce mot chez Ma il y a environ un an et demi. Ce serait bien de trouver d’autres illustrations…🤔

Heureusement que ma petite-fille est mélomane et m’a prêté son livre musical.

 Je vous invite à cliquer ci-dessous pour écouter ces notes légères comme des bulles.

J’avais déjà préparé mon article quand j’ai pensé à d’autres bulles, par exemple celles du papier-bulle qu’on a tellement de plaisir à faire éclater entre ses doigts 😄.

Et puis lors de notre randonnée de l’après-midi j’ai rencontré ces énormes bulles à verre bien connues en Belgique.

Et j’ai vu, pour la première fois, une  protection de piscine qui ressemblait à une grosse bulle…

Et vous, que connaissez-vous comme bulles à part celles du champagne? Moi je file chez Ma voir ce que les autres participant(e)s on trouvé, vous me suivez?

Continuer la lecture Du côté de chez Ma

La Baraque Michel (B)

Malgré son nom, ce n’est ni la maison de la mère Michel qui avait perdu son chat ni celle de notre ex-premier ministre, Charles Michel, devenu président du Conseil européen depuis fin 2019. Il s’agit d’un lieu-dit situé dans la région des Hautes-Fagnes dans l’est de la Belgique.

Ce sont de vastes étendues (4.500 hectares en Belgique) de tourbières, de landes et de forêts qui présentent une flore et une faune assez exceptionnelles liées au climat froid et humide.(Wikipedia)

C’est l’endroit où on aime se balader surtout en hiver et où, si la neige est présente (ce qui n’est pas encore le cas cette année), on peut pratiquer divers sports de glisse.

Par une belle et froide journée, c’est là que nous sommes allés nous oxygéner hier et je vous invite à nous accompagner dans cette balade vivifiante.

Molinie: nom commun désignant des plantes des sols humides. 

Le givre a orné les alentours de milliers de cristaux brillants de mille feux.

C’est vraiment un endroit étonnant de mon pays et je vous invite vivement à le découvrir si ce n’est déjà fait 👍

 

Continuer la lecture La Baraque Michel (B)