Les volets clos (8)

Mes dernières trouvailles en matière de volets et fenêtres peintes. Chacun ses goûts mais il y a certaines décorations que je trouve vraiment très bien réalisées.

On n’a pas plus tôt fermé ses volets à la lumière du dehors que la lumière du dedans s’évanouit.
L’esprit d’exclusion est un esprit de ténèbres
(
Henri Boucher-1866)

J’ai aussi vu quelques autres peintures originales

Et comme le dit si bien le célèbre chat de Philippe Geluck:

« Donner c’est donner, repeindre ses volets » 😄

Bonne fin de semaine à tout le monde.

Continuer la lecture Les volets clos (8)

Découverte artistique 📷

J’ai eu récemment l’occasion de voir une exposition d’étonnantes photos subaquatiques dans la très agréable galerie Lierhman.

Les photos sont l’oeuvre du talentueux photographe belge Harry Fayt.

D’aussi loin que remontent ses souvenirs, le photographe Harry Fayt a toujours été attiré par l’eau. Vers l’âge de 15 ans, il découvre un numéro de Vogue et décide de devenir photographe de mode afin de sublimer la femme. C’est à l’école Félicien Rops de Namur que Harry Fayt suivra sa formation de photographe quelques années plus tard.

En 2006, Harry Fayt lance son studio de portraits à Liège et investit dans du matériel subaquatique. Il commence alors par photographier des bébés nageurs avant de devenir photographe de mode sous l’eau.

Dans ce genre de photographie tout relève du challenge : la technique, la sécurité, les modèles, les décors. C’est un défi constant de stratagèmes et de créativité pour Harry Fayt et son équipe. Plus le projet est grand, plus il est excitant confie l’artiste.(source)

La jeune chanteuse belge Typh Barrow s’est prêtée au jeu avec son instrument fétiche. 

Ci-dessous, la préparation d’une séance photo sous l’eau: ce n’est pas ce qu’il y a de plus facile à réaliser 😏.

Quelques oeuvres accrochées aux cimaises de la galerie:

Ci-dessous, vous trouverez encore deux  photos des tirages. Faut-il dire que je vous encourage vivement à aller voir cette expo si vous en avez la possibilité 👍.

Cette photo est inspirée par « La naissance de Vénus » de Botticelli

Celle-ci met en scène « Les trois Grâces » à la mode du peintre Raphaël

J’espère que vous aurez apprécié autant que moi cette très belle découverte d’un jeune talent prometteur, original et Belge 😉.

Continuer la lecture Découverte artistique 📷

Brick a book 363 ✍🏻

Nous n’avons reçu la photo que hier après-midi mais malgré tout le défi reste là: construire une courte histoire au départ de celle-ci dans le cadre de l’atelier d’écriture Brick a book.

©Jordan Whitt

Les parents leur avaient dit de courir, le plus vite possible pour se mettre à l’abri dans les fourrés de l’autre côté de la clairière. 

Les hélicoptères des gardes-côtes survolaient l’endroit à la recherche des migrants débarqués ce matin.

Quelques-uns avaient été arrêtés sitôt le pied posé sur le sol de ce qu’ils pensaient terre d’asile. Pendant que les gardes essayaient de discuter avec les adultes, quelques enfants s’étaient enfuis suivant en cela les recommandations de leurs parents. Ces derniers pensaient que, même si eux ne s’en sortaient pas, au moins leurs enfants connaîtraient des jours meilleurs, quitte à, pour cela, faire éclater la famille.

Bien sûr, le reste de leur vie se passerait à se demander ce qu’étaient devenus leurs gamins mais ils voulaient croire que le monde n’était pas aussi pourri que ce qu’on leur avait démontré jusqu’à aujourd’hui.

A commencer par le passeur qui leur avait pris le peu de richesses et de bijoux qu’ils avaient pu sauver de la convoitise de leurs ennemis dans le pays qu’ils fuyaient. Avant cela, ceux qui les avaient hébergés en attendant que la mer se calme avaient aussi exigé de l’argent, beaucoup d’argent, une bonne part des économies de toute une vie…

Ils étaient là, désespérés, se demandant ce que l’avenir leur réservait mais n’ayant plus la force de se battre. Leurs dernières forces venaient de les quitter et seul l’espoir pour leurs enfants maintenait une petite flamme tremblante dans leurs yeux.

Ils voulaient croire que des humains n’auraient pas à coeur de renvoyer des enfants seuls dans un pays en guerre.

Leur foi en l’homme était immense mais était-elle justifiée?

Voilà ce que cette photo et l’actualité m’ont soufflé comme mots.

Pour voir ce qu’ont écrit les autres participant(e)s, rendez-vous sur Brick a book et passez une bonne semaine.

Continuer la lecture Brick a book 363 ✍🏻

Journée internationale du droit des femmes 2020 ♀️

La journée de la femme est morte. Vive la journée internationale des droits des femmes. Le 8 mars est devenu un événement politique. Une avancée encore récente et jamais gagnée.

 Faites-vous plaisir mesdames, c’est votre journée. Achetez-vous de la lingerie ”. Quelle marque commerciale oserait encore ce genre de publicité pour célébrer le 8 mars ? Et pourtant, ce fut longtemps le cas. Isabella Lenarduzzi, fondatrice et Directrice Générale de JUMP qui soutient l’empowerment des femmes,  se souvient de cette époque où cette journée était l’occasion d’offrir une fleur aux femmes dans les entreprises et où le Thalys donnait des places à prix réduits pour aller faire du shopping à Paris entre copines. “ C’était il y a moins de 10 ans, écrit-elle sur son mur Facebook. Quel chemin fait depuis ! ”(source)

Les femmes sont nombreuses et diverses. Toutes uniques, toutes différentes, toutes des individus à part entière. Incarnant chacune leur genre à leur manière. Et le 8 mars précisément, ce sont leurs voix, multiples et plurielles, qui se font entendre.(source)

Pour bien expliquer puisque, même en 2020, tout le monde n’a pas encore compris  😥

Dans ma commune, une exposition d’affiches a pris place pour célébrer cette journée. Je partage avec vous deux de mes préférées.

Femme multi-tâches 😉

On termine par un sourire c’est tellement plus agréable avec humour…

Continuer la lecture Journée internationale du droit des femmes 2020 ♀️

Du côté de chez Ma

Le samedi on essaye de relever le défi de Ma: illustrer le mot proposé par une photo personnelle. Le mot de cette semaine est lettre(s).

A l’ère de l’informatique, les vraies lettres envoyées par la poste deviennent de plus en plus rares. Tout au plus envoie-t-on encore des cartes de vœux ou des cartes illustrées pour dire aux copains qu’on pense à eux quand on est en vacances. La preuve, chez nous le facteur ne passe plus que deux fois par semaine pour le courrier non affranchi comme prioritaire.

Heureusement, j’ai trouvé ce livre d’enfants où les lettres sont décorées. Je vous montre celles en bonshommes ou en nuages mais il y a plein d’autres versions. J’ai trouvé ça mignon.

Mais encore plus mignon est le cahier d’exercices dans lequel mon petit-fils a appris à bien reconnaître et tracer ses lettres.

Et si on passait chez Ma pour voir comment sont les lettres des autres participant(e)s avant de passer un bon week-end?

Continuer la lecture Du côté de chez Ma

Voyage, voyage: le Clos Lucé (F)

« Au retour de son expédition dans le Milanais,…, François 1er, ramena avec lui Léonard de Vinci, l’un des grands maîtres de l’école florentine. (…) A l’époque…Léonard de Vinci,…, n’habitait plus Rome qu’avec regret. C’est alors que le roi offrit à son génie l’hospitalité de la France » .(source)

Buste de François 1er

Depuis sa Toscane natale jusqu’à sa mort au Clos Lucé le 2 mai 1519, Léonard de Vinci tente de percer les secrets de la nature et de la physique qui servent de fondement à ses travaux.
(…)
Cet homme qui rêve de faire voler les hommes, qui imagine le futur, ce peintre, inventeur, ingénieur, scientifique, humaniste et philosophe, reste immortel.

Le Château du Clos Lucé qui porte l’empreinte laissée par le Maître, s’est donné pour mission de proposer au public une synthèse de l’œuvre de Léonard. Tout au long de la visite, éprouvez l’étrange sensation que le génie vient à peine de s’éclipser.(source)

Je ne vous ferai pas l’offense de décrire le génie de Léonard de Vinci mais, si vous voulez en savoir davantage sur l’homme, une biographie, qui m’a parue assez pertinente, est disponible ici et une présentation intéressante également est disponible ici.

Et si vous souhaitez voir mes quelques photos personnelles de l’endroit, Léonard vous y conduira en personne si vous cliquez sur la photo du buste ci-dessous.

Buste de Léonard
Continuer la lecture Voyage, voyage: le Clos Lucé (F)

2/3=4 🎂

Je n’aurais pas parié ma chemise quand j’ai commence ce blog le 2 mars 2016 que je tiendrais quatre ans. Le moment me semble bien choisi pour faire le point sans trop vous assommer de chiffres.

Aujourd’hui, les statistiques (merci Jetpack) me donnent les résultats ci-dessous depuis le premier jour:

  • près de 730 articles soit une moyenne de 1 tous les 2 jours environ,
  • près de 30.000 vues,
  • plus de 6000 commentaires,
  • des visiteurs essentiellement de France, puis de Belgique et des Etats-Unis,
  • sans étonnement, le jour où il y a le plus de visiteurs est le samedi (vers 10 heures) grâce aux défis de Ma que je remercie d’avoir eu cette bonne idée 😉
  • le lundi, jour de l’atelier d’écriture, m’a permis de rencontrer d’autres lecteurs aux intérêts différents (d’ailleurs n’oubliez pas de passer ici).

Puisque cet article n’est pas tout à fait comme les autres, je vais en profiter pour rappeler (ou signaler) quelques petits trucs 😀:

  • en général, les textes soulignés, ou de couleur différente, sont des liens qui permettent d’apprendre encore plus (y compris dans les « Sway »),
  • la carte du monde dans la colonne de droite est cliquable, peut s’agrandir et contient des marques aux lieux ayant fait l’objet d’un article. En cliquant sur l’icône vous arrivez sur celui-ci,
  • le nuage d’étiquettes (colonne de droite également) est très utile pour chercher un sujet. Plus les caractères sont grands, plus il y a d’infos,
  • si vous ne voyez pas la colonne de droite c’est que vous êtes sur un téléphone portable et que vous n’avez pas choisi la « version pour ordinateur »,
  • la traduction (approximative) de l’article proposée dans la colonne de droite,
  • je change régulièrement de photo d’entête au fil des saisons. Il s’agit souvent de photos personnelles comme partout sauf en temps de fête.

Et si je ne me suis pas découragée, si j’ai continué à partager c’est grâce à vous et en particulier aux abonnés, surtout ceux qui commentent régulièrement pour mon plus grand plaisir.
Alors je vais continuer et j’espère que vous resterez à mes côtés pour la suite 🤞

Continuer la lecture 2/3=4 🎂

Brick a book 362 ✍🏻

Quel plaisir de voir revenir le lundi et l’atelier d’écriture Brick a book 😀

Le principe? Inventer une courte histoire au départ de la photo ci-dessous, sans autre contrainte.

© MLNM/CH

Voici les mots qui me sont venus à l’esprit:

Des pierres dressées avaient été disposées là en attendant l’arrivée des sculpteurs. Ils venaient nombreux d’un peu partout en Europe. On les repérait de loin quand ils approchaient au volant de leurs vans Volkswagen qui avaient connus des jours meilleurs, il y a bien longtemps. La plupart ne roulaient pas sur l’or, c’est le cas de le dire, mais pourtant ils en avaient dans les mains quand ils s’attaquaient à la pierre.

Au début ils se regardaient par en-dessous, un peu méfiants, en déballant leurs outils acérés et encore tout propres.

Heureusement qu’ils partageaient leurs repas dans  la grande salle. C’est là qu’ils se dégelaient un peu et que les rires fusaient au fil des échanges et des anecdotes. Il y avait surtout des hommes qui venaient se mesurer à ces blocs massifs de pierre mais, au fil du temps, les femmes commençaient aussi à créer de magnifiques sculptures.

Par ordre d’arrivée sur le site, chacun(e) choisissait son bloc en ayant déjà souvent en tête l’aspect qu’aurait la pierre taillée, coupée, bouchardée, polie,… qui serait offerte à la vue des nombreux visiteurs.

C’était fascinant de voir au fil des jours les objets ou les personnages prendre forme grâce aux coups de pointerolle et de maillet judicieusement placés.

Quelques chats poussiéreux traînaient sur le site et Marie ne pouvait s’empêcher de les caresser à chaque pause. C’est cette douceur contrastant avec l’énergie déployée pour dompter la pierre qui avait séduit Yves dès le premier jour. 

Il lui était impossible de rester de pierre devant tant de tendresse féminine. C’était un comble pour un tailleur de sa trempe!

La suite de l’histoire leur appartient. Seul le chaton qu’ils ont fini par adopter aurait pu nous en dire davantage…

NB: cette histoire m’a été inspirée par cet endroit proche de chez moi.

Je vous invite, après cette lecture, à aller voir les histoires inventées par les autres participant(e)s sur le blog Brick a book et je vous souhaite une belle semaine.

Continuer la lecture Brick a book 362 ✍🏻

Du côté de chez Ma

Ce samedi, Ma nous met au défi d’illustrer une couleur froide en photo.

Les couleurs froides sont le vert, le bleu, le violet, elles ont souvent un effet plus doux que les couleurs chaudes. Ce sont les couleurs de la nuit, de l’eau, de la nature, et elles sont généralement calmes, relaxantes, et un peu réservées. (source)

Si vous n’êtes pas aveugle vous aurez remarqué que j’adore le bleu, tous les bleus et presque pour tout (sauf les bleus au coeur  et au corps bien sûr).

Aussi quand il a été question d’adopter un nouveau petit félin, il n’a pas fallu longtemps pour craquer devant les magnifiques yeux bleus de ma petite Shiva. Malgré la couleur dite froide de ses yeux, elle est très chaleureuse et se prélasse souvent sur mes genoux en ronronnant. Un vrai bonheur 💖!

Je vous montre? C’est un pur chat de gouttière mais avec un peu de Sacré de Birmanie

Pour le fun, je vous propose, ci-dessous, une couleur encore plus  froide, -18°c environ 🥶

Je vous invite à aller voir chez Ma comment les autres participant(e)s ont illustré le thème du jour et je vous souhaite un bon week-end.

Continuer la lecture Du côté de chez Ma

Voyage, voyage: Amboise

Je risque de vous décevoir mais je ne vais pas parler de la visite du château que, par manque de temps, nous n’avons pas effectuée. Nous avons privilégié la visite du Clos Lucé, tout proche, dont je partagerai des photo prochainement.

Pour ne pas vous frustrer tout à fait, voici quand même quelques clichés de l’extérieur du château.

Vue depuis la rive opposée

Vues depuis le bas

Si vous le voulez, je vous emmène faire une courte balade dans la jolie ville ligérienne d’Amboise.

En déambulant dans la ville, on peut admirer de très jolies façades à pans de bois.

Un peu plus loin c’est l’ancien hôtel de ville devenu le musée « Hôtel Morin » qui nous impressionne. 

L’histoire du musée Hôtel-Morin a été reconstituée grâce à des textes compilant un certain nombre de données depuis près d’un siècle. C’est entre 1501 et 1505 que Pierre Morin, financier du roi Louis XII (1498/1515) fait construire ce bâtiment dans le plus pur style de la Première Renaissance française. Son architecture allie ainsi la tradition gothique française (toits pentus, escalier en vis en œuvre, décorations sculptées représentant des figures secondaires, etc.) et la Renaissance italienne récemment introduite (frises décoratives, alignement vertical et horizontal des fenêtres, etc.).(source)

Je ne pouvais évidemment pas manquer d’évoquer la  fontaine imposante commandée à Max Ernst.

Détails

Comme la pierre de tuffeau a été largement exploitée dans la région, nous voyons également quelques habitations troglodytiques.

Et nous terminons avec cette oeuvre du sculpteur italien Amleto Cataldi (1886 – 1930), représentant Léonard de Vinci sous les traits d’un dieu antique. 

Pour notre prochaine balade dans la région, je vous emmènerai au Clos Lucé, la demeure de Léonard.

Continuer la lecture Voyage, voyage: Amboise