Découverte: la tour d’Eben-Ezer

Il y a quelque temps j’ai lu un article sur une construction étonnante dont je n’avais jamais entendu parler et qui se trouve à peine à 1/2 heure en voiture de chez moi: la tour d’Eben-Ezer dans la commune de Bassenge (B) 

Mais que signifie ce nom?
ében-ézer (= pierre du secours en Hébreu), est la pierre commémorative dressée par Samuel, pour marquer le lieu où Dieu aida Israël à mettre en déroute les Philistins, au nord de Jérusalem.
La tour, dans sa globalité, représente le Genre Humain, symbolisé dans l’Apocalypse par la Jérusalem céleste. Les références bibliques sont légions à l’intérieur de la tour.

Le dépliant fourni à l’entrée dit ceci:

Un site exceptionnel d’harmonie, d’unité, de poésie et d’interpellation.
Une atmosphère où se mêlent le symbolisme des oeuvres, des idées, le réalisme du travail et le charme de l’environnement.
Un espace dédié à la fraternité entre les peuples, qui ouvre ses portes afin de partager les découvertes archéologiques, paléontologiques, historiques et la pensée universelle de Robert Garcet.
Une incitation à la détente, l’amitié et la sympathie.

Première vue de l’édifice, le ton est donné

Cette tour de 33 mètres de haut, sur un puits profond également de 33 mètres, est formée de 7 niveaux, formé d’un grand quadrilatère de 12 mètres de côté et il est soutenu par 4 tours.
L’escalier monumental est constitué de 4 paliers, séparés entre eux par 7 marches. Toutes les mesures sont symboliques.
La construction est en pierre de silex du pays et est située dans une ancienne carrière. On y trouve d’ailleurs un Musée du silex.

Apprêtons-nous à entrer dans  cette tour étonnante…

Au rez-de-chaussée, 4 chérubins soutiennent l’édifice sur leurs ailes étendues (le Taureau,  l’Homme,  le Lion et l’Aigle).

Au sommet de la tour, 4 animaux à l’image des Chérubins sont dressés aux 4 vents.

À la base de la tour, un cromlech dresse ses douze stèles entre les taillis; chaque pierre dressée est distante de l’autre de 3,33 mètres.

A l’intérieur, la scène du livre a été ébauchée en 1958 et s’est terminée en 1968. L’écriture du livre a été réalisée par le pinceau d’un ami imprimeur.

En haut de la tour, on trouve de nombreux symboles dont voici quelques exemples:

Vous l’aurez compris, il est impossible en quelques mots de transmettre tout ce qui se trouve dans cette tour qui évolue encore de nos jours.
Je veux simplement dire que c’est vraiment étonnant à voir en plein milieu de nulle part et qu’on peut y passer un certain temps à découvrir les idées de Robert Garcet très bien expliquées sur des panneaux ou sur des PC’s mis à disposition sur place lors de la visite.

Si vous voulez encore d’autres informations vous pouvez cliquer ici.

Continuer la lectureDécouverte: la tour d’Eben-Ezer

Du côté de chez Ma

Cette fois, Ma nous demande d’illustrer le mot “nuit”. Nous allons essayer de ne pas nous endormir pour autant mais de proposer des photos dans le thème 

Je vais d’abord vous proposer une photo de la magnifique gare de Liège imaginée par l’architecte espagnol Santiago Calatrava. Elle serait même dans le top 5 des plus belles gares au monde selon CNN!

Pour continuer, je vous emmène pour une balade nocturne dans la jolie ville de Sarlat (Périgord Noir).

Grâce aux initiatives d’André Malraux et à la réhabilitation des espaces publics et du bâti ancien, Sarlat détient le record pour la densité de monuments classés et inscrits. Mais, pour mettre mieux encore en valeur ce centre-ville, il a été fait appel à un véritable metteur en scène de la lumière : Jacques Rouveyrollis qui, par une combinaison de l’éclairage au gaz, de candélabres et de l’électricité au sol, a contribué à ce que le Guide Vert attribue à Sarlat la note exceptionnelle de 3 étoiles, à l’égal des plus belles villes d’Europe. (source)

J’espère que vous aurez apprécié ces quelques photos de nuit. On se quitte en chanson pour une séquence souvenir.

Je vous dis à bientôt pour des photos diurnes.

Continuer la lectureDu côté de chez Ma

Découverte: la ville de Louvain (4)

Comme promis, nous allons aujourd’hui clore la découverte de la ville belge de Louvain (Leuven) par un moment de détente dans le jardin botanique classé dont les bâtiments sont de style néo-classique.

Comme il est un peu excentré, avant d’y arriver, nous admirons encore quelques endroits remarquables de la ville.

De ci de là nous voyons des bacs à plantes qui attirent bien le regard: nous sommes sur la route des mosaïques. Depuis 2017, on a vu fleurir des mosaïques sur des bacs contenant des arbres et une promenade permet de voir toutes les oeuvres de ce projet de ville. Nous ne la ferons pas cette fois puisque nous connaissons déjà notre but et qu’elle nous en écarterait.

 

Encore quelques petites choses remarquées en regardant en haut ou en bas, en cliquant juste ici et comme annoncé, une petite balade bien agréable en regardant cette petite vidéo “Home Made” bien sûr…

Je vous invite à mettre la vidéo en plein écran et à vous laisser guider par la musique 

Nous quittons cette fois Louvain pour d’autres découvertes à venir…

Continuer la lectureDécouverte: la ville de Louvain (4)

L’abbaye d’Orval bis

On l’a déjà visitée, souvenez-vous c’était ici. Aujourd’hui une personne, tombée sur mon article par hasard, m’a fait parvenir des infos complémentaires et je trouverais dommage de vous en priver.

La démarche est un peu commerciale mais les informations données sur la légende de Mathilde, sont très bien présentées et j’accepte donc de les partager (gratuitement en ce qui me concerne bien sûr).

Si vous souhaitez donc en savoir davantage sur la légende d’Orval, il suffit de cliquer ici.

 

PS: je ne connaissais pas le concept de Divine Box avant aujourd’hui mais je trouve ça finalement assez sympa 

Continuer la lectureL’abbaye d’Orval bis

Les statues vivantes…en Marche

Il y a un peu plus d’un an je vous parlais des “hommes aux tomates”, ou statues vivantes, que j’avais rencontrées de ci, de là, au gré de mes pérégrinations.

Mais le week-end dernier ce n’est pas 1 ou 2 statues vivantes que mes petits yeux émerveillés ont pu admirer mais bien des dizaines!

En effet, la ville de Marche, a eu l’heureuse idée d’organiser une rencontre de statues vivantes venues de douze pays.

Belgique Tourisme annonçait ceci

Ce festival de rue, gratuit, qui est aussi une étonnante exposition d’artistes vivants, vous invite à une promenade amusante dans le centre-ville piétonnier de Marche-en-Famenne.
C’est le plus grand rassemblement de statues vivantes en Europe, plus de 150 artistes seront présents. Il se passe en Wallonie, à Marche en Famenne les 05 et 06 août !

Vous pensez bien que je me suis empressée de préparer mon appareil photo, charger mes batteries et zou, direction Marche, pas très loin de chez moi (mais quand même pas de quoi aller à Marche…à pied!)

Le partage de mes photos personnelles c’est ici

Et si vous en voulez encore, vous pouvez visionner ceci

Vous aurez compris je suppose, en voyant l’espace que je lui ai consacré, que le grincheux était également mon préféré 

Continuer la lectureLes statues vivantes…en Marche

Découverte: l’abbaye d’Orval (Belgique)

L’abbaye Notre-Dame d’Orval est un monastère cistercien-trappiste situé en Belgique dans la province de Luxembourg à 1 km de la frontière française.

C’est un peu par hasard que nous l’avons visitée, nos roues nous ayant conduits devant l’entrée alors que nous nous dirigions vers un endroit…où nous ne sommes jamais arrivés ce jour-là!

L’occasion était trop belle d’aller visiter enfin cet endroit mondialement connu  et pas seulement parce que le Monastère d’Orval est le fruit d’une très longue histoire

L’entrée
Nef, transept et sanctuaire de la première abbatiale (en ruines)
Porte de l’abbatiale en ruine donnant sur le cloître

Le tombeau de Wenceslas

La rosace symbole de la nouvelle abbaye

 La légende de la fontaine Mathilde

La fontaine Mathilde

La source abondante d’ORVAL et qui porte le nom de FONTAINE MATHILDE est surtout célèbre par la légende qui s’y rattache depuis les temps les plus anciens.
On raconte en effet que la comtesse Mathilde de Toscane (1046-1115), veuve de Godefroy le bossu, s’était rendue à Orval peu après la mort de son époux pour une partie de chasse. Au cours de cette partie, elle arrêta son coursier dans un coin qui lui était encore inconnu. Elle y découvrit une petite fontaine et près d’elle un modeste oratoire dédié à la Vierge.
Mathilde s’assis sur la margelle de la fontaine pour y reprendre son souffle et passait et repassait la main dans l’eau. Soudain, elle eut l’impression que l’on arrachait l’un de ses doigts.
Retirant promptement sa main de l’eau, elle découvrit que sa bague, dernier souvenir de son cher époux décédé, avait disparu. Aussitôt, les larmes dans la gorge, Mathilde, s’en fut prier la Vierge. Revenant à la fontaine, quelle ne fut pas sa surprise de voir surgir hors de l’eau un gros poisson lui rapporter tout simplement l’anneau d’or serti d’un gros diamant. Éperdue de bonheur, elle fit vœu d’ériger un monastère en ce lieu (source)

La brasserie d’Orval 

La fromagerie et la brasserie d’Orval ne se visitent pas mais une installation dans les Communs Abraham permet de comprendre la fabrication de la bière.

En 1931, l’installation d’une brasserie au sein même de l’abbaye fut décidée afin d’aider financièrement à la construction du nouveau monastère. Actuellement et dans la tradition cistercienne, la communauté monastique consacre principalement à l’aide sociale les revenus liés à la vente de la bière sous le nom Orval. Il n’existe qu’onze brasseries trappistes au monde dont six en Belgique. Seules les bières brassées au sein d’une abbaye, sous le contrôle des moines cisterciens qui y vivent, ont le droit de porter cette appellation. Il y a une seule bière brassée à l’abbaye. Elle est ambrée de fermentation haute (6,2 % d’alcool) et se caractérise par un arôme et une amertume typiques (source)

“Beer is proof that God loves us and wants us to be happy.” (Benjamin Franklin) 

La nouvelle abbatiale
Le jardin médicinal

Si vous souhaitez en savoir encore plus c’est ici.

Continuer la lectureDécouverte: l’abbaye d’Orval (Belgique)

Un petit tour du côté de Dinant (B)

Connaissez-vous Dinant, petite ville des Ardennes belges, élue récemment parmi les Joyaux  du tourisme européen en compagnies d’autres villes prestigieuses?
Dinant,  mise à sac par les troupes bourguignonnes en août 1466, organise cette année sonannée médiévale”

Mais Dinant  c’est, avant toute chose, la patrie d’Adolphe Sax, l’inventeur du saxophone.
Si vous souhaitez marcher sur les traces de ce facteur d’instruments de musique belge, le mieux est de suivre le parcours de Sax and the city pour ne rien rater.

A quoi bon fréquenter Platon, quand un saxophone peut aussi bien nous faire entrevoir un autre monde ?    Cioran

Le 5 mai prochain (jeudi de l’Ascension) aura lieu le baptême du géant Sax, certainement une belle occasion de découvrir la ville de manière festive.

Et si vous êtes sportif, la grotte touristique “La Merveilleuse“, parmi  les plus belles d’Europe, vous enchantera à coup sûr.

Une autre spécialité incontournable de Dinant c’est la couque que les gourmands goûteront sans faute!

Et comme vous aurez probablement très soif après ces visites, l’Abbaye de Leffe veillera à vous désaltérer agréablement, j’en suis certaine, j’ai essayé encore et encore et… https://i0.wp.com/i65.servimg.com/u/f65/11/45/99/43/th/biere10.gif?w=1200

Ci-dessous, la Collégiale de Dinant et le rocher Bayard

Sur le pont se trouve une vingtaine de grands saxophones décorés en hommage au plus illustre des Dinantais

 

A Dinant on verra aussi une statue du Lieutenant Charles De Gaulle (il n’était pas encore général) qui s’est illustré en 1914 lors de la Bataille de Dinant.

Je vous l’avais dit, après tout ça une petite mousse vous rafraîchira ;-)

Continuer la lectureUn petit tour du côté de Dinant (B)

Une petite balade en Belgique du côté de Hal

J’ai envie aujourd’hui de vous emmener pour  un petit tour en région flamande à Hal.

La ville en elle-même ne m’a pas parue très spéciale, surtout qu’elle est actuellement éventrée par des travaux de voiries dans tout le centre, mais je trouve  la basilique Saint-Martin très belle et, à mon sens, elle vaut la peine qu’on tourne autour pour bien voir tous ses ornements.

La basilique
Statue au pied de la basilique

L’hôtel de ville
Statue d’Adrien-François Servais, violoncelliste
Statue du cardinal Cardijn

Mais à cette époque de l’année, ce n’est pas pour une promenade urbaine qu’on va à Hal mais pour aller se “noyer” dans les millions de jacinthes sauvages du bois de Hal. Ce bois est une forêt de 552 hectares au sud-est de Hal, à environ 20 km de Bruxelles.

Je vous propose de me suivre pour cette visite particulièrement agréable sous le soleil tout en regrettant de ne pas pouvoir partager un peu l’odeur des fleurs.

Scène de tendresse au début de la promenade

Étonnants ces deux oiseaux de couleur parfaitement assortie à l’ambiance.

Pour bien vous montrer qu’on est agréablement cerné par la nature…

Continuer la lectureUne petite balade en Belgique du côté de Hal

La photo mais c’est bien sûr!

Dès le départ on pressent que je vais en parler. C’est un de mes hobbys parmi de nombreux autres.

Les voyages, que j’aime beaucoup également, me donnent souvent l’occasion de prendre de nombreuses photos que je partage avec plaisir.

Et comme il n’est pas nécessaire d’aller bien loin pour trouver de beaux endroits, je vais partager avec vous une première photo prise très près de chez moi.

Une gare pour évoquer des voyages, ce n’est pas idiot finalement… :-)

Il s’agit de la gare Calatrava à Liège. Oui, oui, le même Calatrava que celui qui a dessiné la gare de New-York qui vient d’être inaugurée.

Continuer la lectureLa photo mais c’est bien sûr!