Voyage, voyage: le col de la Pierre-Saint-Martin (F)

J’aime la montagne, toutes les montagnes même. Je ne pratique pas l’alpinisme et j’effectue beaucoup moins qu’avant des randonnées en montagne mais j’aime en général la grandeur et la beauté des paysages

Un des endroits qui m’a laissé des images très fortes, parce qu’inédites à mes yeux, c’est le col de la Pierre-Saint-Martin dans les Pyrénées quand j’y suis allée il y a une dizaine d’années.

J’ai eu la sensation de me trouver au beau milieu d’un paysage lunaire, comme on peut l’imaginer, un sentiment de solitude et de silence, loin des bruits de la civilisation en tout cas…

Impressionnant et inoubliable comme ressenti, la preuve, 10 ans plus tard, j’y pense encore. Le décor de Heidi mais sans Heidi ni son grand-père!

Mais je n’étais pas encore au bout de mes surprises ce jour-là puisque nous avons eu la curiosité de passer la frontière avec l’Espagne via le Col du Pourtalet et nous sommes arrivés à Formigal, station de ski en pleine expansion à l’époque.

Contrairement aux stations françaises des Alpes où il fait bon se promener et randonner en été, là j’ai eu l’impression que nous étions les deux seuls survivants d’une horrible guerre bactériologique: pas une âme dans les bâtiments dont les portes étaient pourtant ouvertes, la désolation des vitrines de magasins semblant avoir été cambriolés et des couloirs sombres où nous nous sommes baladés le coeur un peu serré par l’ambiance sinistre 

Est-ce utile de dire que je n’ai pas fait de photos de cet endroit?
Si vous le connaissez et le trouvez agréable, je suis preneuse de photos sympas…si ça existe en-dehors de la saison de ski…

Heureusement que le passage dans les ventas, comme à chaque fois qu’on va de France en Espagne, m’a rendu le sourire 

C’était vraiment une expérience étrange que je ne regrette absolument pas mais quel bonheur juste après de se retrouver parmi les humains!

Continuer la lecture
Voyage, voyage: dans les Pyrénées béarnaises

Aujourd’hui nous allons enfin voir un endroit dont je rêvais depuis longtemps: le cirque de Gavarnie expressif32

Ne venez pas me dire, comme un collègue, que c’est un grand déplacement pour aller voir un cirque 430737,évidemment si on pense à ça cirquec’est sûr que je peux en trouver facilement bien plus près de chez moi…

Il ignorait simplement que le cirque de Gavarnie est un cirque naturel de type glaciaire situé dans le massif montagneux des Pyrénées, sur le territoire de la commune française de Gavarnie, dans le département des Hautes-Pyrénées, en région Occitanie.  

279pyrenees-2-copier
La journée commence bien puisque nous dépassons des chevaux en liberté
280pyrenees-2-copier
Et toujours ces paysages grandioses
282pyrenees-2-copier
Ah ben v’là des vaches en liberté sur la route maintenant
283pont-napoleon-2-copier
Le pont Napoléon
285pyrenees-2-copier
Et toujours ces magnifiques paysages qui nous font sentir humbles devant tant de grandeur
288cascade-gavarnie-2-copier
La cascade du cirque de Gavarnie. Cette cascade est la plus haute de France métropolitaine.

293pyrenees-2-copier

298pyrenees-2-copier

On trouve de l’eau partout lors de cette randonnée mais comme nous avions choisi une belle journée, c’était agréable de pouvoir s’y rafraîchir.

305pyrenees-2-copier
Ce sont des moutons en liberté qui nous barrent la route cette fois.

C’est chouette de rencontrer des animaux qui nous obligent à nous arrêter, nous donnant ainsi l’occasion d’admirer les routes en lacets qui parcourent la montagne.

308pyrenees-2-copier

Ce fut vraiment une très belle journée, inoubliable. J’ai bien fait d’insister pour aller voir ce « cirque« !

Continuer la lecture
Voyage, voyage: Mehun-sur-Yèvre

La jolie cité de Mehun-sur-Yèvre est située en France entre Bourges et Vierzon. Son histoire vous est présentée ici.

DIGITAL CAMERA
La Porte de l’Horloge

La porte de ville est le plus beau vestige qui subsiste des remparts de la cité de Mehun. Elle date du début du XIIIe siècle et présente les dernières innovations militaires de son temps : passage de la herse, enchaînement des arcades défensives, disposition des archères, chambres de tir intérieures, etc. Dans sa partie supérieure, elle était certainement dotée, à l’origine, de hourds en bois, dont l’allure nous échappe totalement. La cloche qui sonne toujours les heures est très ancienne, c’est une commande du duc de Berry à la fin du XIVe siècle (source).

DIGITAL CAMERA

2016-14-11--20-30-47.jpeg

2016-14-11-20-33-11

DIGITAL CAMERA
La Collégiale Notre-Dame

Construite au tout début du XIe siècle, la collégiale Notre-Dame (qui abritait un collège de neufs chanoines) est un édifice roman.

DIGITAL CAMERADIGITAL CAMERA

Un peu pris par le temps, ce n’était pour nous qu’un arrêt sur un trajet menant ailleurs, nous ne nous sommes pas arrêtés longtemps dans cette ville et je le regrette aujourd’hui tant il me semble avoir raté de jolies choses…

Ce sera peut-être l’occasion d’y retourner…

Continuer la lecture
Voyage, voyage: Dijon

Si je vous dis Dijon, vous pensez peut-être directement moutarde mais cette belle ville a tellement d’autres choses intéressantes que j’ai décidé de vous y emmener aujourd’hui comme annoncé précédemment dans l’article de Mayence, ville jumelle.

2016-10-11--15-54-52.jpeg

L’église Notre-Dame 

Les cinquante et une  gargouilles  de la façade occidentale de Notre-Dame de Dijon sont seulement décoratives, car elles n’évacuent pas l’eau de pluie. L’église comporte de vraies gargouilles sur les murs gouttereaux et l’abside.
L’automate Jacquemart et la grosse cloche ont été ramenés de Courtrai, en Belgique, après le pillage de la ville par les armées de Philippe le Hardi en 1382. (source)

Il ya de nombreuses églises à Dijon dont, ci-dessous, Saint-Etienne (à gauche) et Saint-Michel.

Vous savez je pense que j’aime me balader le nez en l’air et c’est toujours un plaisir de découvrir de belles toitures comme c’est souvent le cas en Franche-Comté.

2016-10-11--16-06-23.jpeg

A Dijon, on peut également admirer d’anciennes maisons à colombages très bien conservées et pleine de charme. Si vous aimez ça, allez donc vous balader du côté de la rue Verrerie yeux2.

Le grand théâtre de Dijon serait un des plus beaux de France. Je ne sais pas si c’est vrai mais en tout cas, il en impose vraiment!

p1060030-2-copier

La place de la Libération et le palais des Ducs de Bourgogne ne sont pas en reste non plus côté caractère imposant vil-respire

2016-10-11-17-02-03

Ci-dessous, le Parlement de Dijon qui est actuellement la Cour d’appel de Dijon.

p1060042-2-copier

On continue avec quelques photos pèle-mêle d’endroits qui ont attiré mon regard, comme le Musée des Beaux-Arts

Pour découvrir facilement Dijon, le parcours de la Chouette est vraiment un bon plan.

Plus d’infos sur ce parcours ici.

D’autres idées de visites pour découvrir Dijon se trouvent ici

Et puis, je vous ai déjà parlé d’un de mes chanteurs préférés, Yves Jamait, et il se trouve qu’il est Dijonnais et adore sa ville au point de lui avoir écrit une chanson. Vous pouvez l’écouter ci-dessous en profitant de vues de la ville avant de quitter mon blog. 

Continuer la lecture
Découverte: le viaduc de Millau

Aujourd’hui c’est du côté de la ville aveyronnaise de Millau que nous allons nous téléporter. 

Baladons-nous d’abord dans la ville pour prendre un peu la température du lieu, même si ce n’est pas le but premier de notre présence   se demande

 

Ci-dessus, le bâtiment très clair est l’Office de tourisme de la ville

Le Beffroi de Millau est composé de deux parties correspondant à deux époques différentes. La Tour carrée fut construite au XIIe siècle à l’emplacement du château primitif des comtes de Millau. Il assurait la sécurité de l’enceinte fortifiée dans son angle sud-ouest. Au début du XVIIe siècle les consuls de Millau firent construire au dessus la tour octogonale. La Tour carrée servira de prison du XVIIe au XIXe siècle et notamment pendant la période révolutionnaire. L’édifice est aujourd’hui privé de sa flèche, incendiée par la foudre le 29 juillet 1811 (source).

Photo du Monument Historique Eglise Notre-Dame de l’Espinasse situé à Millau

Maintenant je peux vous le dire nous n’avions qu’un seul but en allant à Millau et ce n’était pas du tout de visiter la ville, ce que je regrette maintenant, mais d’admirer la  réalisation spectaculaire qu’est le viaduc de Millau. En effet j’ai pu, dans le cadre professionnel, voir un reportage assez technique sur le sujet et c’est ce qui m’a donné envie d’aller voir de plus près cet ouvrage qu’il faut bien qualifier d’impressionnant.

DIGITAL CAMERA

Acteurs:  La technique du tablier en acier et le poussage hydraulique du tablier (solution lauréate issue du concours « Mise au point et étude complète de la solution métallique lancée ») ont été conçus par le Bureau d’études liégeois Greisch (BEG) dont les études d’exécution comprenaient les calculs généraux et calculs de résistance aux vents de 225 km/h, les calculs des phases de lançage, le dimensionnement et le calcul du tablier, des pylônes et du haubanage, le dimensionnement des équipements, la conception des méthodes d’exécution et des ouvrages provisoires. Enfin, en suivant une procédure déjà appliquée pour de multiples ponts et viaducs haubanés par ses ingénieurs, Greisch assura sur place une assistance aux opérations de lançage, de montage et de mise en œuvre des haubans sous le contrôle en temps réel du centre de calcul de l’université de Liège en Belgique. (source)

Voilà, c’était juste un peu de chauvinisme de ma part que d’aller voir une grande réalisation de ce célèbre (chez nous au moins) bureau d’architecture.

Bah quoi, je peux aussi être fière d’être Belge de temps en temps non? smiley

Continuer la lecture
Voyage, voyage: Chinon (2), le château

Bon, nous avons bien parcouru la ville mais nous avons maintenant envie de voir le château. 

Pour ne pas partir ignorants, commençons par nous intéresser à l’histoire de la forteresse.

Le panneau à l’entrée nous met en garde: tapis dans l’ombre ou au grand jour, posés au sol, accrochés sous les voûtes, perchés sur les tours, des dragons majestueux de cinq mètres d’envergure et de fantastiques créatures à trois têtes ou à deux queues envahissent la forteresse royale de Chinon.
La scénographie, tant visuelle que sonore, immerge les visiteurs dans une envoûtante et fantastique ambiance. Une mise en scène inédite ponctuée de nombreuses animations sur le parcours : projections de films sur les ailes de dragons, concours de dessins, vitrines de l’imaginaire, coin lecture…
Un véritable laboratoire de dragonologie ! (source)

Les oeufs de dragon
Le cépage de Chinon (à ne pas confondre avec le crêpage de chignon bien sûr😉  )

J’espère que la visite vous aura plu, et je vous dis à bientôt pour d’autres découvertes.

Continuer la lecture
Fermer le menu